Art Crans-Montana - La peinture est une poésie qui se voit au lieu de se sentir.
RSS

Fourni par FeedBurner


Articles récents

Entretien avec Christian Neel
A la recherche des contes
le bourdonnement de la couleur
Monet - Accueillir l'ephémer
L'aquarelle (extrait de wikipedia)

Catégories

aquarelle
Arcimboldo
Art
artiste
Christian Neel
Comment regarder un tableau
enfants
Glacis
Monet
Moulia
naïf
Photographe
Placucci
Prischedko
Schreyer
Sfumato
Vermeer

Archives

février 2012
novembre 2011
août 2011
juillet 2011
avril 2011
mars 2011
février 2011
janvier 2011

fourni par

News de Art Crans-Montana

Sentir que le temps s'arrête

Pour tous les amateurs d'art, je conseille un livre " comment regarder un tableau de Françoise Barbe-Gall. voici des extraits de ce livre .
 
Cette semaine la jeune fille à la perle de Johannes Vermeer.
 
Elle se retourne vers nous une seconde.  juste le temps qu'il nous faut pour en recevoir l'image de plein fouet. Juste assez pour comprendre que c'est là une vison unique. Que d'une certaine manière, elle ne nous était pas destinée. Pas plus que le regard que cette fille nous accorde à l'instant où elle s'éloigne. Nous ne savons même pas qui elle est. Bien sûr, plus tard l'on pourra imaginer un roman, déduire toute une vie de cette apparition furtive, mais pour le moment la curiosité n'est pas aiguisée. Au contraire. Car l'image prodigue une sensation rare, celle de se trouver comblé.
 
Repères
 
Le contraire d'un portrait
 
La peinture de portrait suppose que l'on veuille montrer une personne précise.Qu'elle soit célèbre ou non, vivante ou défunte, reconnaissable ou non n'importe pas. Ce qui compte est la notion d'un identité véritable, y compris si elle a été oubliée au cours du temps. La représentation de cette jeune fille n'entre pas dans cette catégorie. C'est ce que l'on appelait au 17e en hollande une "tronie" une tête. La volonté de généralisation élève presque automatiquement une telle image au rang de symbole. André Mauroix voulut y voir la fille du peintre. Plus récemment Tracy Chevallier a imaginé l'histoire d'une servante de Vermeer. L'intérêt de ce récit "la jeune fille à la perle" est de suggérer magnifiquement le sens même de la peinture, qui abolit l'individu au profit d'une pure représentation.

0 commentaires pour Sentir que le temps s'arrête:

Commentaires RSS

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment